06 63 52 91 93
Support Client diponible jusqu'à 20H CONTACTEZ NOUS

Pourquoi utiliser des emojis Facebook

emojis facebook

Partager Cet Article

Depuis plusieurs années, la variété des emojis Facebook n’a cessé de se développer. Désormais, 2 089 symboles sont disponibles sans aucun téléchargement nécessaire. Est-il réellement judicieux d’intégrer ces emojis Facebook lors de la préparation de vos posts ? Faut-il évoquer certaines « règles » d’utilisation ? Les réponses présentées dans cet article pourraient bien vous surprendre !

Que sont les emojis Facebook ?

Les emojis Facebook font référence à des symboles (émoticons) disponibles gratuitement via le fameux réseau social au pouce bleu. Ceux-ci sont utilisables depuis Messenger (lors de discussions instantanées), mais aussi via les outils de publication de Facebook (posts ou stories). Certains affirment également que ces symboles pourraient désigner votre personnalité. Intéressant, n’est-ce pas ?

Peu importe vos activités via ce réseau social, il vous est possible de compléter vos contenus textuels avec les émoticons de votre choix. De même, Facebook vous permet d’éditer vos images en ajoutant un ou plusieurs emojis.

Pourquoi utiliser des emojis Facebook ?

En naviguant sur votre fil d’actualité, vous remarquerez rapidement que les emojis Facebook sont très largement utilisés, et ce, quel que soit le profil de l’internaute suivi. Ce phénomène n’est pas anodin et résume certains avantages non-négligeables :

  • Les emojis Facebook profitent d’une tendance inépuisable depuis plusieurs années.
  • Plus vous épurerez textuellement vos posts, plus vos abonnés seront tentés de lire vos publications. Selon le proverbe, « une image vaut mieux que mille mots » … Et cela se vérifie lorsque vous utilisez des emojis Facebook !
  • Les émoticons sont parfaits pour jouer sur l’ambiguïté (notamment si vous souhaitez organiser des concours sur Facebook, par exemple).

Vous l’aurez compris, l’utilisation d’emojis Facebook est vivement recommandée lors de la préparation de vos posts et stories. Cependant, faut-il « abuser » de ces émoticons sans aucune modération ?

Attention aux utilisations abusives

Les internautes souhaitant utiliser Facebook pour se divertir ou communiquer avec leurs amis pourront profiter de ces émoticons sans aucune modération. Toutefois, si vous gérez une page ou si vous êtes un professionnel en quête de visibilité, l’utilisation abusive de ces symboles pourra pénaliser le référencement de votre page et de vos posts. En effet, le nouvel algorithme de Facebook considère que plusieurs emojis pour un seul et unique post de quelques phrases n’est pas une publication de qualité !

Faut-il abandonner pour autant ces émoticons et éviter des pénalités ? Absolument pas. En moyenne, comptez 1 ou 2 emojis par post pour préserver le référencement de vos publications tout en profitant de ces symboles.

Vous pourriez également vous poser une question pertinente : est-il possible d’inciter directement vos abonnés à interagir en likant, commentant ou partageant vos publications grâce à ces emojis afin d’éviter les règles relatives à l’engagement bait ? La réponse est non, et ce, malgré l’absence d’expressions explicites. En effet, l’algorithme de Facebook serait capable d’interpréter ce type d’utilisations. Rappelez-vous que la subtilité est désormais essentielle pour maximiser la visibilité de vos posts !

Vous Allez Aimer

traduction automatique youtube

La traduction automatique sur Youtube approche

En ciblant une optimisation constante et pertinente de ses services, Youtube souhaite déployer prochainement une fonctionnalité particulièrement attendue par les gestionnaires de chaînes : la traduction automatique. Qu’en sera-t-il réellement à...

quand publier sur facebook

Quand publier sur Facebook ?

Quel que soit votre profil d’utilisateur, mettre en ligne vos contenus sur le fameux réseau social au pouce bleu soulève une problématique : quand publier sur Facebook… Et surtout, comment identifier...

Voulez-vous booster votre entreprise?

Venez essayer nos services et voyez par vous même

Send this to a friend